Bandes de fréquences attribuées aux Radioamateurs Français

 


                                                                                  Si tous les gars du monde…

 

Les Radioamateurs ne sont autorisés à émettre que sur certaines plages de fréquences, appelées bandes amateurs.

Ces bandes diffèrent légèrement d'un pays à l'autre, mais suivent généralement les recommandations de l'U.I.T. en la matière.

Au total, et en France, les Radioamateurs disposent de 24 bandes de fréquences utilisables dans pratiquement tous les modes.

Le tableau ci dessous indique les plages de fréquences attribuées en France métropolitaine aux Radioamateurs titulaires d'une licence et d'un indicatif. Ces fréquences ont été publiées dans le journal officiel du 13 mars 1998 page 3788.

Rappelons que la bande CB (citizen's band ou 27 Mhz) n'est pas une bande amateur utilisable par les radioamateurs en tant que tels.

Note : la bande des 600 m a été autorisée le 17 décembre 2013, décision ARCEP 2013-1515 publiée au J.O. mars 2014.

Bandes kilométriques (LF)

Fréquence inférieure

Fréquence supérieure

Longueur d'onde

135.7 Khz

138.7 Khz

2200 m

 

Bandes hectométriques (MF)

Fréquence inférieure

Fréquence supérieure

Longueur d'onde

472 Khz

479 Khz

600 m

1,810 Mhz

1,850 Mhz

160 m

 

Bandes décamétriques (HF dites ondes courtes)

Fréquence inférieure

Fréquence supérieure

Longueur d'onde

3,500 Mhz

3,800 Mhz

80 m

7,000 Mhz

7,200 Mhz

40 m

10,100 Mhz

10,150 Mhz

30 m

14,000 Mhz

14,350 Mhz

20 m

18,068 Mhz

18,168 Mhz

17 m

21,000 Mhz

21,450 Mhz

15 m

24,890 Mhz

24,990 Mhz

12 m

28,000 Mhz

29,700 Mhz

10 m

 

Bandes métriques et décimétriques (VHF et UHF)

Fréquence inférieure

Fréquence supérieure

Longueur d'onde

50,000 Mhz

52,000 Mhz

6 m

144,000 Mhz

146,000 Mhz

2m

430,000 Mhz

440,000 Mhz

70 cm

1240,000Mhz

1300,000 Mhz

24 cm

2300,000 Mhz

2450,000 Mhz

13 cm

 

Bandes centimétriques et millimétriques (SHF)

Fréquence inférieure

Fréquence supérieure

Longueur d'onde

5,650,Ghz

5,850 Ghz

5 cm

10,000 Ghz

10,500 Ghz

3 cm

24,000 Ghz

24,250 Ghz

1,2 cm

47,000 Ghz

47,200 Ghz

6 mm

75,500 Ghz

81,000 Ghz

3,75 mm

119,980 Ghz

120,000 Ghz

2,5 mm

142,000 Ghz

149,000 Ghz

2 mm

241,000 Ghz

250,000 Ghz

1,2 mm

 

La propagation des ondes est très dépendante de la fréquence, les bandes amateurs permettent donc de profiter de toutes les possibilités puisqu'elles sont régulièrement réparties sur tout le spectre, du 1,8 Mhz qui est proche des fréquences d'émission des stations de radiodiffusion petites ondes jusqu’au 241 000 Mhz où la propagation s'apparente plutôt à celle de la lumière.

Les types de modulation analogiques ou numériques utilisables sur ces fréquences sont aussi réglementés, mais pratiquement toutes les possibilités nous sont accordées.

 

Modes de trafic attribués aux Radioamateurs

 

Les modes les plus utilisés sont : la phonie (USB, LSB) ou AM et FM. La télégraphie (CW morse), la télévision à balayage lent dite SSTV, le Fax, le Télétype (RTTY), le Packet radio, le PSK 31, l’APRS, la Télévision. Les transmissions numériques démarrent progressivement et, depuis peu, l’A.R.T. a autorisé les Radioamateurs à expérimenter le Wi-fi. Les modes digitaux sont nombreux : PSK31, PSK63, PSK125, Domino, Hell, JT65A et JT65B (EME), MFSK, MT63, Olivia, Thor et récemment le mode ROS.

Il y en a pour tout les goûts et de quoi expérimenter ! A noter, le mode JT65A qui permet des liaisons très longues distances avec très peu de puissance.

Le morse, bien que considéré comme dépassé voire même désuet par certains, est encore très utilisé par les Radioamateurs et ce pour une raison très simple : avec un matériel très simple, peu de puissance et un morceau de fil bien taillé la télégraphie permet des liaisons dans le monde entier quelles que soient les conditions de propagation. Tout le monde na pas les moyens de soffrir un transceiver de 2000 Euros ! dailleurs on constate que les liaisons EME (Terre-Lune-Terre) se font en morse et ça cest un signe qui ne trompe pas.

D’autre part, la télégraphie prend peu de place et permet de trafiquer à quelques kHz d’une autre station sans aucune gêne. Les Dx les plus rares sont souvent contactés en télégraphie.

Lorsque la bande est très QRM, la télégraphie passe malgré tout et surtout il n’y a pas besoin de décodeur ni d’interface sophistiquée car l’oreille et le cerveau humain sont bien plus performants !

 

24 janvier 2003 – mise à jour 16 mars 2014.

Retour au début